Assurance au tiers : dans quels cas est-ce intéressant ?

Assurance au tiers

L’assurance au tiers est souvent présentée comme une alternative à l’assurance tous risques. Si cette dernière offre des garanties plus complètes, il convient de s’interroger sur les avantages de la première. Dans cet article, nous allons voir le niveau de couverture offert par la formule au tiers et dans quels cas il serait plus intéressant d’y souscrire.

Qu’est-ce qu’une assurance au tiers ?

Il s’agit d’une assurance de responsabilité civile considérée comme le niveau de couverture minimum pour tous les véhicules à moteur en circulation. Grâce à cette formule, vous êtes protégé en cas de dommages causés à des tiers, qu’ils soient matériels ou corporels. Autrement dit, une fois que les investigations prouvent que vous êtes responsable de l’accident, votre assureur est tenu de verser des indemnités aux victimes. Si en tant que conducteur vous avez décidé de ne pas souscrire à une assurance pour vous protéger, vous êtes en revanche dans l’obligation de protéger les autres.

Ainsi, l’assurance au tiers prend en charge les personnes qui ont été impliquées dans l’accident ainsi que les biens qui ont été plus ou moins endommagés. Il faut toutefois souligner que cette couverture ne peut être enclenchée que lorsque la responsabilité partielle ou totale du conducteur est confirmée par des spécialistes. Par conséquent, cette garantie ne couvre pas les dégâts subis par le véhicule ou par le conducteur lui-même. Cliquez ici pour en savoir davantage !

Assurance au tiers : dans quels cas est-elle profitable ?

L’assurance au tiers représente le seuil minimum de couverture : une obligation légale que chaque conducteur doit respecter. Elle est souvent comparée à la formule tous risques, considérée plus complète dans la mesure où elle permet de mieux protéger le conducteur quel que soit son degré d’implication dans l’accident et dans les dégâts engendrés.

L’assurance auto tous risques offre de nombreuses garanties à savoir une couverture en cas d’incendie, de bris de glace, de grêle, de cambriolages… Le conducteur bénéficie d’indemnités même s’il est reconnu responsable. Pour cette raison, les cotisations mensuelles pour une formule tous risques sont nettement plus élevées que pour une assurance au tiers.

Une autre alternative mériterait votre attention : les formules intermédiaires proposées par les assureurs pour offrir aux conducteurs un meilleur niveau de protection sans pour autant les contraindre à payer le prix d’une couverture tous risques. L’assuré a donc la possibilité de souscrire une assurance au tiers tout en ajoutant quelques garanties spécifiques comme le vol et les catastrophes naturelles par exemple.

A savoir : Il faut bien évaluer bien le tarif global de votre formule au tiers avant de signer le contrat d’assurance auto. Dans certains cas, le choix d’une assurance tous risques complète est plus profitable que l’ajout d’options supplémentaires à la responsabilité civile.

Les critères pour choisir une assurance auto

Voici les critères à retenir au moment de choisir votre assurance auto :

  • Votre profil de conducteur : les nouveaux conducteurs avec un historique désavantageux ont tout intérêt à choisir l’assurance au tiers. En cas de suspension de permis par exemple, cette solution peut s’avérer moins coûteuse, tout en leur offrant les garanties essentielles. Les formules intermédiaires sont également profitables, surtout si votre profil de conducteur entraîne des primes élevées.
  • La manière de conduire : les conducteurs qui ont tendance à rouler trop vite se sentiront plus couverts avec une formule tous risques qu’avec une assurance au tiers. En revanche, ceux dont le véhicule est moins exposé peuvent optimiser leurs dépenses en choisissant cette dernière. Il faut toutefois garder en tête qu’en cas d’accident, la facture sera plus salée. Pensez alors à bien expliquer votre situation à l’assureur pour être orienté vers la formule qui vous offre le meilleur niveau de couverture à moindre coût.
  • L’environnement : dans les grandes villes, le risque d’accidents est plus présent que dans les zones rurales. Par ailleurs, les conducteurs qui circulent à grande vitesse sur les autoroutes sont plus exposés aux dangers. Choisir son assurance en fonction de l’environnement de la conduite est donc capital.
  • La valeur du véhicule : si votre véhicule est âgé de plus de dix ans, la formule tous risques n’est pas votre meilleure option. C’est aussi le cas lorsque la voiture affiche un kilométrage assez élevé. Sachez que les indemnités versées au conducteur en cas d’accident dépendent de la valeur de son véhicule. Pour un véhicule ancien, même avec une assurance tous risques, la prise en charge reste défaillante. La formule au tiers devient alors un choix plus approprié.


Perte d’exploitation pour cause de catastrophe naturelle : comment déclarer le sinistre ?
Pourquoi et quand souscrire une complémentaire santé ?